antigravité et ovnis militaire

SUITE DE LA PREMIERE PAGE                                     ( PAGE 2 )

Karma One : Aujourd'hui, les témoins qui aperçoivent des Ovnis voient-ils en majorité des vaisseaux extraterrestres ou bien militaires ou pour faire plus simple, croyez-vous en la coexistence d'un phénomène Ovni d'origine humaine et d'origine extraterrestre ?
Jean-Marc Roeder : Tout d'abord, soyons francs et rigoureux: 99% des observations d'ovnis ne sont de fait que des confusions (bien compréhensibles) avec des phénomènes naturels terrestres ou spatiaux ainsi qu'avec des véhicules ordinaires (camions, bateaux, avions, satellites, etc.). Ne voyez là aucun "debunking" de ma part, c'est tout simplement la vérité scientifiquement vérifiable. Pour les 1% d'observations "irréductibles" à des phénomènes connus, il s'agit bien le plus souvent d'authentiques ovnis extraterrestres, n'en déplaise à de nombreux spécialistes obtus ou malhonnêtes. Sur 100 cas d'ovnis authentiques, j'avance l'hypothèse, purement spéculative et probabiliste, qu'au plus 5% sont des protos militaires anti-G. Les 95% restant étant soit des véhicules extraterrestres soit, parfois, des manifestations (entre autres, les agroglyphes) d'entités conscientes n'appartenant pas à ce que nous considérons comme le monde physique ("l'au-delà" des traditions).

Karma One : Selon les dernières informations en votre possession, mis à part l'ARV Flux Liner ou l'Astra, est ce que les militaires américains ont mis au point un nouvel appareil à antigravité ? Possédons-nous également ce que l'on appelle des «vaisseaux mère», c'est-à-dire des vaisseaux de taille importante pouvant abriter des vaisseaux de plus petite taille ainsi qu'un nombre appréciable d'homme d'équipage pour des croisières au long cours?

Jean-Marc Roeder : Si les témoins récents de certains véhicules, observés décollant de nuit de bases militaires américaines, ont dit la vérité, les USA disposent de plusieurs nouveaux engins anti-G. Ces engins, s'ils existent, semblent d'ailleurs plus gros que ceux (plus anciens) dont j'ai dévoilé les secrets technologiques. Je ne dispose pas d'un nombre suffisant d'informations fiables, actuellement, pour vous répondre plus avant. Tout en pouvant me tromper, je ne pense pas que les USA aient construit de "vaisseaux mère" géants à ce jour. Les personnes qui spéculent sur l'existence de centaines de prototypes anti-G ainsi que de "porte soucoupes" géants n'ont aucune expérience de la conception de prototypes et sous estiment l'immense difficulté de l'entreprise (ou, pour l'humour, de "l'Enterprise"!). Par contre, attendez vous à ce que les USA, associés aux plus grandes nations, démarrent au prochain siècle (dans un secret absolu) la construction d'un gigantesque et unique vaisseau antigravitationnel (plusieurs kilomètres de diamètre) capable de détruire en 2209 des corps célestes de taille planétaire. Le vaisseau (ou devrais-je déjà dire la "Bête"?) sera alors le "Pourvoyeur" de bombes à antimatière pour détruire deux planètes extra-solaires, bloquant la rotation terrestre, dans un "Armaggedon" final... Qui a des yeux pour voir comprenne.

Karma One : A part les USA, pensez-vous que d'autres nations (Russie, Chine, France ?) emploient des vaisseaux à antigravité ?
Jean-Marc Roeder : Pour la France et la Chine je ne dispose d'aucune information indiquant la moindre percée scientifique militaire dans le domaine de l'antigravité. Pour la Russie, je suis convaincu, sans qu'aucune preuve vienne étayer mon propos, qu'ils maîtrisent parfaitement (tout au moins en laboratoire) l'antigravité. Je puis par contre témoigner, ayant étudié comme physicien leurs publications théoriques, qu'ils sont très en avance sur les Américains et les Européens sur le plan théorique. En effet, les USA et l'Europe utilisent la mécanique quantique qui, je vous l'assure, même si cela va faire hurler la plupart des physiciens, est fausse de A à Z! La mécanique quantique n'est d'ailleurs pas une théorie scientifique mais une théorie métaphysique de l'information qui ne répond pas aux critères de la science exacte, même si on nous enseigne le contraire depuis presque un siècle. Certains physiciens russes, par contre, font de la vraie physique et non pas des mathématiques physicisantes comme l'Occident!

Karma One : En ce qui concerne l'antigravité, qu'est-ce qui empêche les courants «officiels» de la science ainsi que les média (comme Science et Vie etc.) de reconnaître l'existence de cette conception de la physique ? Pourquoi ces scientifiques récusent-ils intellectuellement la possibilité de considérer le temps comme une énergie, une onde ? Et pourquoi le cartel militaro industriel appuie-t-il ce type de «négationnisme» ?
Jean-Marc Roeder : Le blocage du monde scientifique face aux ovnis et à l'antigravité vient du fait que ces phénomènes contredisent formellement la "physique" actuelle et témoignent concrètement de la fausseté du "modèle standard". De plus, les enjeux budgétaires des laboratoires ainsi que les enjeux de carrière des chercheurs font qu'il sont, consciemment ou non, enclins à censurer  ou à dénigrer par tous les moyens (y compris par le mensonge) toute preuve (ou personne apportant ces preuves) contredisant les modèles officiels. Pour les militaires, c'est encore plus simple, ils utilisent tous les moyens, des plus violents aux plus subtils, pour éloigner les chercheurs civils des vraies solutions théoriques et expérimentales de l'antigravité et de l'énergie libre!

Nous sommes à quelques années d'un effondrement complet de la totalité de la physique élaborée par Maxwell et Heaviside en électromagnétisme et par leurs successeurs en mécanique quantique. Il ne restera de ces "ruines" que la mécanique classique corrigée (de Newton et Leibniz), la mécanique des fluides, une (petite) partie de la thermodynamique ainsi qu'une (grande) partie corrigée de la relativité générale d'Einstein. J'affirme (avec de plus en plus de grands scientifiques infiniment plus compétents que moi, comme René Thom) que cette prétendue physique du vingtième siècle est une trahison totale de tous les principes, formellement établis et vérifiés, de la science exacte. Lorsqu'il y a trente ans, je soulignais à des amis physiciens que la théorie du big bang de Lemaître était physiquement absurde (je dirais même une superstition créationniste à but religieux masqué qui n'a pas sa place en science) et formellement contredite par de nombreuses mesures et observations (interdites de publication), je passais au mieux pour un incompétent. C'est désormais un fait établi (et publié) par les observations les plus récentes de galaxies lointaines avec les derniers super télescopes... Il restera toutefois, de ce que j'ose appeler la pseudoscience physique du vingtième siècle, nombre de nouveaux et véritablement merveilleux "outils" mathématiques (particulièrement en topologie différentielle). Ils seront de la plus grande utilité pour ce retour inéluctable à une véritable physique. On les utilisera enfin pour décrire et découvrir ce que sont réellement la matière et l'énergie et non pas pour inventer de toute pièce et manipuler des concepts arbitraires afin de toujours obtenir une prédiction exacte de la mesure et un bilan conservé d'énergie, sans même se préoccuper de la réalité objective de ce que l'on décrit. Jean D'Alembert, mathématicien et scientifique un peu oublié, disait il y a plus de deux siècles: "Trouver d'abord les principes et y appliquer ensuite le calcul, voilà deux démarches qu'il ne faut pas intervertir, et les mathématiciens modernes n'ont pas été assez attentifs sur ce point. C'est le désir de faire usage du calcul qui les dirige dans la recherche des principes, alors qu'ils devraient d'abord chercher les principes pour eux-mêmes sans chercher d'avance à les plier de force au calcul. Les mathématiques, qui ne doivent qu'obéir à la physique, lui commandent!". Les immenses erreurs que je relève en physique remontent très loin, en fait elles commencent avec Newton au dix septième siècle. Quoi que les lois universelles du mouvement et de la gravitation de Newton contiennent une part d'exactitude, elles sont déjà entachées de deux erreurs grossières. La première étant qu'elles ne sont pas toutes invariantes aux changements d'unités ce qui implique, entre autres, que la prétendue constante de gravitation n'en est pas une. Ce n'est qu'en 1925 que le mathématicien et ingénieur André Turpin a relevé cette grossière erreur. Il a publié un monumental travail de correction des équations de Newton en 1994. Malgré cela, on persiste à enseigner la forme ancienne et erronée de ces équations par ignorance de ce travail irréfutable de correction des lois de Newton! La deuxième erreur fut de postuler arbitrairement et faussement une prétendue force d'attraction qui n'a jamais existé que dans l'imagination de Newton (et de tous ses successeurs) et ne peut tout simplement pas exister dans la réalité physique. En fait, et Leibniz avait averti Newton sur ce point, il convenait d'énoncer (troisième loi corrigée de Newton): les corps sont poussés l'un vers l'autre en raison inverse du carré de leur distance. Il m'est impossible de vous décrire sans une formulation mathématique un peu lourde les conséquences de ces erreurs, mais je puis vous assurer qu'elles font déjà à elles seules s'effondrer un immense pan de la physique contemporaine! Je relève au passage que les équations de Turpin prédisent et  quantifient précisément les anomalies d'accélération des sondes Pioneer, à la sortie du système solaire. Anomalies (parmi beaucoup d'autres) qui plongent depuis quelques années nos cosmologues dans des abîmes de délires pseudo scientifiques à base de matière sombre (axions), d'énergie sombre ou quintessente ou autre prétendue cinquième dimension. Tout ceci n'est que tours de passe-passe mathématiques et conceptuels pour cacher le fait que leur paradigme est faux dans ses fondements même et ne pourra que finir dans le cimetière des chimères de l'histoire des sciences comme la cosmologie de Ptolémée à la Renaissance et la mécanique quantique dans peu de temps. Le véritable physicien est totalement ouvert à toutes les propositions théoriques et expérimentales. Toutefois, il n'a pour seul juge que l'expérience reproductible et la stricte conformité de la description formelle avec les lois incontournables de la science exacte. Les plus importantes de ces lois sont:

- La loi de dualité qui impose que toute chose n'existe que relativement à son contraire et réciproquement et que l'une et l'autre existent nécessairement ensemble (sont inséparables). Cette loi exclut tout indéterminisme ou principe d'incertitude.
- La loi de cohérence, dite aussi de généralité, qui impose que les lois sont invariantes à toutes les échelles. C'est à dire que les lois sont constantes dans leurs fondements et leur expression de l'échelle cosmique à l'échelle microscopique. Ce qui, soit dit en passant, disqualifie immédiatement la totalité de la mécanique quantique...
- La loi de moindre action qui impose que tout phénomène suit toujours la trajectoire d'espace, de temps et d'énergie la plus courte et, de même, que la description formelle et vérifiée la plus simple est toujours la plus vraie.
- La loi de conservation de l'énergie qui impose que la quantité d'énergie dans un système reste constante quelque soient les transformations et les échanges à l'intérieur de ce système (par exemple, E=mc^2). Rappelons nous plus simplement Lavoisier, "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme!".
- La loi de causalité qui impose que tout effet a une cause et est précédé par elle, et exclue toute incertitude. Une expression de cette loi se retrouve dans la symétrie CPT (Charge, Parité, Temps). Ceci disqualifie la mécanique quantique qui prétend, dans certaines de ses propositions théoriques, violer la causalité et imposer un principe d'incertitude. (NDR : la mécanique quantique affirme que dans le règne de l’infiniment petit, celui des constituants de la matière, l’observateur est incapable de prédire précisément le comportement d’une particule. Par conséquent, il existerait toujours une zone de « flou », incertaine)

Karma One : Est-ce que les vaisseaux construits par des hommes sont capables de voyages interplanétaires, voire de dépasser de si loin la vitesse de la lumière que l'on peut imaginer des voyages temporels ou intersidéraux.
Jean-Marc Roeder : Il est tout à fait possible de voyager à vitesse supra-luminique sans violer la relativité générale d'Einstein, une fois celle-ci corrigée de certaines erreurs. Tout en étant globalement juste, la relativité générale contient, selon moi, deux erreurs. La première est le concept d'un "continuum" d'espace temps.

Postulant à tort un espace fondamentalement vide, Einstein l'a décrit par une "surface" Riemannienne abstraite dont la "substance" est le quadrivecteur, ou tenseur, espace temps et la mesure les coefficients posant la métrique de cet espace temps. Toute réalité s'exprimant comme une "déformation" de cette surface peut alors se décrire comme une suite de relations entre des transformations tensorielles complexes ayant chacune un repère d'espace temps propre "tangent" en un point au continuum d'espace temps (ouf!). Le problème est que ce paradigme impose encore un absolu, le continuum espace temps, dans une description qui introduit à juste titre la relativité de toute chose à commencer par l'espace et le temps. La deuxième erreur est, selon moi,  d'avoir postulé une vitesse limite constante de la lumière elle-même, vitesse limite absolue de toute chose. Effectivement, si l'on considère comme vrai le premier absolu (la continuité de l'espace temps) la deuxième proposition s'impose, la lumière se confondant alors obligatoirement à sa vitesse limite avec "l'horizon" relativiste. Ces deux absolus violent la loi de dualité, qui ne souffre aucune exception et exclut tout absolu ou singularité et ne peuvent par conséquent se vérifier dans la réalité physique. En fait, il convient de quantifier et de fractaliser « l'espace temps », ce qui permet de décrire la possibilité de se déplacer plus vite que la lumière, sans violer la constante c, ainsi que d'annuler la masse et l'inertie.

Karma One : Aujourd'hui, qu'est-ce qui manque en termes clairs à la physique pour mettre en place une théorie unifiée sérieuse de la physique, une théorie qui unit les micros et les macros événements, l'infirment petit et l'infiniment grand ? Cette théorie unifiée permettra t'elle d'expliquer clairement l'antigravitation et l'énergie libre ?
Jean-Marc Roeder : Un ami mathématicien et physicien, Siegfried De Chaudun, et moi-même élaborons depuis quelques années les fondements d'une théorie de grande unification que nous baptisons "holodynamique quantique" que l'on pourrait traduire par loi du tout par le mouvement de ses parties. Vous trouverez, en annexe à notre entretien, une description la plus simple possible de l'holodynamique quantique. La complexité de votre question impose un exposé nécessairement long de la théorie. L'explication vulgarisée que j'en donne en annexe n'est pas "facile" à lire mais reste accessible, moyennant un effort d'attention, à une personne peu familière de la physique fondamentale.

Karma One
IInterview - Karma one - © Karmapolis - juin 2006

Nous remercions tout particulièrement le magazine Top Secret et Roch Sauquere


3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Commentaires (2)

1. Sowa Edouard 12/11/2012

Monsieur Roeder,
J'ai lu avec la plus grande attention vos réponses à des questions que je me suis toujours posées depuis mon adolescence,et je suis rassuré de voir qu'une personne de votre niveau intellectuel, ayant autant de connaissances de la physique,rejoigne mes convictions.
Je ne regrette qu'une chose dans ma vie,c'est de ne pas avoir fait d'études scientifiques pour pouvoir tout comprendre,car j'aurais sans nul doute,voué tout mon temps à la recherche, dans le domaine de l'antigravité.
Merci encore pour vos explications.
Je suis toujours prêt à reçevoir de nouvelles informations.
Bien amicalement,
Eddy

2. Herve ABBADIE 01/12/2010

Bonjour ,
je m'appelle Hervé ABBADIE et l'ufologie m'intéresse énormément, j'ai lu attentivement cet échange et je suis resté stupéfait par les détails mais une chose m'a titillé celle de savoir qui était (les noms prénoms des témoins soldats allemands qui ont vu un engin décollé), l'identité des soldats allemands déclarant avoir vu ces engins si sophistiqués,si vous pouviez me les communiquer s'il vous plait ..
Merci
Hervé

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site