L'interference extraterrestre ( p .2 )

Le TROISIEME NIVEAU d’Interférence Extraterrestre

Pour ce qui concerne nos abductés il ne nous était jamais arrivé de trouver mémoires extraterrestres de sauroïde ou d’insectoïde : pourquoi?
Les cerveaux d’un reptile ou d’un insecte n’étaient peut-être pas compatibles avec celui d’un être humain?

Probablement cette dernière question contient la bonne réponse : en effet, quand il s’agissait de sauroïdes ou insectoïdes, en hypnose régressive nous obtenions des récits complètement différents. Nous nous demandions, au début, qu’est-ce qu’il serait arrivé si un abducté utilisé pour la sauvegarde aurait eu un accident et serait décédé sur le coup: les extraterrestres auraient perdu des milliers d’années d’informations et, avec elles, même l’un d’entre eux. Ils ne pouvaient pas se permettre cela. Qu’aurions nous fait à leur place?

Ce qui était logique: faire une copie du cerveau de l’abducté. Toutefois, pour le conserver en parfait état, nous aurions du copier tout le corps. Le corps ne sert pas à grand chose, mais il est nécessaire pour maintenir en vie le cerveau, avec son précieux contenu d’informations de vie extraterrestre. Pendant les hypnoses régressives apparaissait parfois la description de la “chambre de la résonance”, “de la chambre des matrioshkas”, “de la chambre du cylindre métallique”, toutes définitions utilisées par les différents enlevés pour décrire la même situation, cet à dire le fait d’être introduits dans un cylindre métallique horizontal, où, à travers une sorte de hublot sur le côté, ils pouvaient observer se former, en temps réel, un corps identique au leur à l’intérieur d’un autre cylindre, transparent et vertical, situé dans la même pièce: une véritable “photocopie” du ravi, y compris toutes les informations contenues dans son cerveau.

La personne concernée, devant une telle vision, perdait sa propre identité et souffrait souvent de crises psychologiques assez lourdes à supporter. Il résultait évident que l’un des deux corps était conservé, pour ainsi dire, “au réfrigérateur” par les extraterrestres en un lieu sûr et représentait la sauvegarde de réserve, pendant que l’autre était ramené dans son habitat naturel.

Ces opérations étaient toutes conduites dans un milieu souterrain terrestre, en présence de militaires terriens! (les réponses que nous disposons sur les raisons à ce sujet sont tout à fait exhaustives, mais ce n’est pas utile de les citer ici).

La question plus importante, arrivés ici, était: “… mais que ramènent-ils en bas: la copie ou l’original?…”

Nous aurions conservé l’original. Et les extraterrestres?

La mémoire de la copie et de l’original étaient évidemment identiques dans les moindres détails et il n’y avait aucun espoir de trouver une différence qui puisse indiquer une solution au problème. Toutefois, en voyant juste, les extraterrestres avaient un point faible dans leur procédure: le cylindre où ils introduisaient le pauvre malheureux était horizontal, tandis que celui où se formait la copie était vertical. Donc, si le sujet sous hypnose se souvenait être sorti du même cylindre où il était entré, il s’agirait alors de l’original; si il se souvenait être sorti du cylindre vertical, il s’agirait donc de la copie.

Et bien: il s’agissait de la copie!

Comment faire maintenant pour dire à nos ravis qu’ils étaient des copies de l’original? Nous ne pouvions pas nous permettre une telle révélation, car elle aurait pu procurer des forts désordres psychiques, à cause de la perte d’identité qui, comme nous le savons bien, peut entrainer jusqu’au suicide. Heureusement il devait encore émerger un autre événement presque incroyable.

Le QUATRIEME NIVEAU d’Interférence Extraterrestre

Pendant la phase de copie du corps du ravi, pratiqué par les sauroïdes, il arrivait quelque chose de bien étrange. L’abducté décrivait une sensation, une sorte de vibration qui traversait son corps; il y avait beaucoup de lumière à l’intérieur du cylindre horizontal en métal et après quelque chose se détachait et vibrait dans l’air. A ce moment le ravi décrivait la scène vue d’en haut et voyait les deux cylindres, l’un métallique, horizontal, contenant l’original et l’autre transparent, vertical, avec la copie dedans. Qu’est-ce ce troisième emplacement visuel? A vue de nez la chose semblait impossible, sans entrer dans le mérite de la crédibilité et de la fiabilité des techniques d’hypnose, quand elles sont conduites avec maîtrise.

D’où la nécessité de développer une série de questions de contrôle, pour comprendre qui était en train de parler réellement:

● L’extraterrestre avec sa mémoire?
● La copie?
● L’original?
● L’une des mémoires des carrier?

La série de questions étaient des interrogatifs très simples, du style:
Comment t’appelles-tu?
Quel âge as-tu?
Quel jour sommes-nous aujourd’hui?
Regarde tes mains et décris-les moi…

Mais les réponses étaient terrifiantes!

Question: “Tu es en train de regarder en bas?”
Réponse: “…Non”
Question: “Alors comment fais-tu pour regarder ce qui se passe dessous de toi?”
Réponse: “…Je ne regarde pas en bas, je regarde en même temps partout…”
Question: “Regarde tes mains”
Réponse: “…Je ne vois pas de mains”
Question: “Regarde ton corps”
Réponse: “… Je n’ai pas de corps (perplexité)”
Question: “Comment t’appelles-tu?”
Réponse: “… Nous n’avons pas de nom…”
Question: “Quel âge as-tu?”
Réponse: “… Qu’est-ce que cela veut dire?…”
Question: “Depuis quand existes-tu?”
Réponse: “… Mais depuis toujours, naturellement…”

Émergeait, ainsi, l’existence de certaines entités qui se définissaient “matrices de points de lumière”, qui vivaient “entre un temps et l’autre” et s’auto-définissaient l’ “ÂME” des êtres humains!

Cette chose qui, pour ceux qui la possèdent, donne la VIE ETERNELLE! Et oui: justement ce que cherchaient les extraterrestres… Maintenant tout était clair.

L’analyse attentive de ces événements nous fit comprendre, au cours d’une année environ, que les extraterrestres sauroïdes, ne pouvant pas utiliser l’esprit humain comme les mammiféromorphes, essayaient de capturer notre matrice de points de lumière et de les utiliser pour leurs buts. EFFRAYANT! Mais, heureusement, il semblait aussi qu’ils n’y parvenaient pas non plus, à cause d’une incompatibilité biogénétique entre eux et notre âme.

L’âme était parfaitement consciente de ces tentatives et ne les appréciait pas du tout, mais ne pouvait rien faire pour l’empêcher. Pendant l’hypnose émergeait la description d’étranges champs de force, qui transportaient l’âme dans le corps d’un sauroïde, mais l’union se maintenait pour une très courte durée, et après il y avait la séparation totale et irréversible, avec frustration relative de l’extraterrestre qui n’était pas parvenu, encore une fois, à se connecter définitivement avec la matrice de points de lumière, pour devenir une seule chose avec elle.

Dans notre ADN il existe, en effet, quelque chose qui nous rend compatible avec notre âme, comme affirment, interrogés à tel propos, les esprits extraterrestres insérés dans les cerveaux des abductés: au fond il s’agit simplement de demander aux esprits extraterrestres, activés par le juste mot de passe, le contenu de leurs mémoires. C’est un peu comme regarder, sans se faire découvrir, dans les papiers secrets des extraterrestres.

La compatibilité de notre ADN avec l’âme nous éclaircit pourquoi les extraterrestres essayent, avec des expérimentations génétiques, d’utiliser notre ADN: ils essayent évidemment de modifier leur ADN pour le rendre semblable au notre, cet à dire compatible avec la chose qui est appelée communément “âme”. L’âme, interrogée à ce sujet, était très éloquente: nos enlevés, outre à posséder d’autres qualités, ont l’âme, que les autres humains n’ont pas. Entre autre “cette chose là”, ne l’ont pas tous les hommes, mais uniquement une minorité des êtres humains! (entre 30 et 50%).

A la fin nous découvrions que l’âme, une fois extirpée de l’original, n’étant pas compatible avec le corps des sauroïdes, était installée dans la copie de l’abducté, celle qui était dans le cylindre vertical, qui était ensuite ramenée dans son habitat originel.

Donc le ravi était bien une copie, mais une copie-originale, à laquelle rien ne manquait. Celui qui, à présent, se retrouvait avec une chose en moins était justement l’original. “L’âme ne peut pas être copiée”, disaient les matrices de points de lumière interrogées par nous. “… Les extraterrestres le savent et essayent d’utiliser les vôtres, mais il doivent modifier leur ADN…” disaient les enlevés pendant l’hypnose. Tous nos enlevés disaient les mêmes, identiques, choses; tous, sans exception aucune! Maintenant nous pouvions leur raconter la vérité.

Voilà le secret de l’arbre de la vie, de la Kabbale hébraïque, de la construction de la copie des Pharaons égyptiens, de la Kundalini indienne et de toutes les sectes, elles aussi plus ou moins secrètes, qui perpétuent la recherche du soi-disant Saint Graal. Tout devenait très simple: quelque chose, dans notre ADN, était le lieu de la vie éternelle et les extraterrestres, qui désirent vivement l’atteindre, la recherchaient en nous, qui ignorions même que cette chose puisse exister.

L’Arbre de la Vie du mythique Paradis sur Terre, symbolisé par de nombreux glyphes sculptés dans les champs de blé anglais… voilà ce que cherchaient les extraterrestres en certains, et uniquement en certains, parmi nous!

Le CINQUIEME NIVEAU d’Interférence Extraterrestre

Il manquait encore un anneau à la chaîne: les anciens Egyptiens, effectivement, décrivaient l’existence du corps physique, de l’esprit et de l’âme, mais aussi de l’Esprit (notre partie spirituelle N.du T.). Nous ne savions pas de quoi il s’agissait.

Brièvement, sans nous perdre ici en complications inutiles, sous hypnose ont émergé, des esprits des abductés, certaines traces de souvenirs de vies d’êtres extraterrestres en tout pour tout différentes de nous: des êtres de lumière, de nature différente, des êtres qui, même si d’une longévité remarquable, étaient mortels, parce que, d’après ce que nous avons compris, parmi toute la création uniquement le Créateur et une partie des êtres humains possèdent l’âme.

Ces Êtres Lumineux étaient, probablement, ceux que notre culture mythologique appelait “esprits immortels” et contrôlaient les extraterrestres qui produisent le phénomène des enlèvements, qui à leur tour, contrôlaient les “cyborg” Gris, qui contrôlent l’humanité entière.

Émergeait ainsi l’existence de différents types d’humains:
1. Corps avec esprit. (note, “esprit” = “mental”)
2. Corps avec esprit et âme.
3. Corps avec esprit et Esprit, sans âme.
4. Corps avec esprit, Esprit et âme.

Devenaient, ainsi, compréhensibles mêmes certains phénomènes que l’Église décrit comme possessions diaboliques, qui surgiraient quand la personne ne désire pas la présence en soi, d’un “Être Lumineux” parasite et négatif.

Parfois, au contraire, nous avions peut-être à faire à des entités plus positives, qui vivaient en symbiose avec l’âme de celui qui la possède: effectivement l’Esprit ou être de lumière préfère stationner dans les corps de personnes ayant l’âme, parce que de cette manière il peut exploiter, pour ainsi dire, l’ “énergie” de l’âme et ne pas vieillir, étant la matrice de points de lumière dépourvue de dimension temporelle, et donc éternelle! Tous ces êtres veulent l’âme, parce qu’ils sont tous mortels et tous viennent la chercher dans le seul endroit de l’Univers, où peut-être par erreur, elle existe.

IMPLICATIONS FINALES
Le tableau ici esquissé pour la première fois à mémoire d’homme a le mérite de pouvoir expliquer tous les événements historiques et politiques des dernières années, outre à tous les phénomènes pour lesquels la science et la religion donnent des indications pour le moins confuses, nous permet de réinterpréter à la lumière de ces données toute l’histoire ancienne, les anciennes légendes et les mythes anciens, nous permet de comprendre la nature réelle de l’être humain et éclaircit les tentatives confuses du passé qui voulaient établir l’existence d’entités jamais bien définies, qui du monde de l’ésotérisme jusqu’aux phénomènes actuels inexpliqués de l’esprit humain, ont la prétention d’être reconnus définitivement.

D’un point de vue politique ont peut déduire parfaitement quel a été le rôle des puissances mondiales en gérant, à notre insu, le problème des extraterrestres sur notre planète, en effet, chaque fois que, pendant l’hypnose, nous nous trouvons face à la reproduction des copies, cela se passe toujours dans un milieu technologique souterrain, en présence tant de sauroïdes que de militaires terriens.

=> Dans le cas de nos enlevés (uniquement italiens) les militaires étaient TOUJOURS FRANCAIS, comme nous avions eu l’occasion d’écrire précédemment.

Les esprits extraterrestres insérés dans le cerveau de nos enlevés décrivent un tableau politique déroutant, en parfait accord avec cette branche de l’ufologie moderne qui porte le nom de Conspiration, selon laquelle les extraterrestres et nos gouvernants, à un moment donné de notre histoire, ont rédigé un pacte d’alliance à l’insu de la planète entière.

Le TABLEAU POLITIQUE décrit est le suivant.

Alors qu’en 1947, après la chute d’un ou plusieurs ovnis dans le désert du New Mexico, les américains s’aperçurent de l’existence des extraterrestres, certains d’entre eux entrèrent en contact avec le gouvernement des États-Unis, proposant un accord qui leur donnait la possibilité d’utiliser des humains non seulement pour la reproduction, mais pour extraire à partir de ces malheureux cette partie que nous avons appelé âme, qui aurait assuré aux extraterrestres la vie éternelle.

Les extraterrestres du type sauroïde, en échange, leur confièrent un certain nombre de connaissances technologiques destinées à être employées, maintenant comme dans le futur, uniquement par le comité restreint de ceux qui détiennent le pouvoir, outre une escorte d’âmes qui aurait servi à nos “seigneurs” pour atteindre la vie éternelle.
En d’autres termes le prix de la collaboration de nos gouvernants était payé en leur livrant des âmes qui appartenaient à la population qui les possédait: les sauroïdes seraient parvenus, dans le temps, à trouver une méthode en mesure d’enlever l’âme à celui qui l’avait et pour l’utiliser à fin d’atteindre l’éternité, délivrant aux “seigneurs” de la Terre, une certaine quantité d’âmes en échange des services reçus.

Le processus de connexion permanente avec âme prévoit de ne plus mourir vraiment, mais de vivre en éternité, parfaitement conscients, dans un corps compatible qui est périodiquement “mis à jour”. D’après cet accord pendant ce temps nos gouvernants alliés avec les sauroïdes auraient fait en sorte que la population de la Terre ne s’aperçoive de rien. La seule façon possible pour gérer « vita aeternam » le pouvoir sur les humains était celle de les rendre zombie, en commençant à convaincre la population, à travers le processus politique qui prend le nom de Globalisation, que tout le monde, dès le plus jeune âge, devra se faire introduire une puce dans le crâne.

Les prétextes sont nombreux et croyables:

“La puce vous aidera à survivre, parce qu’elle contient tous vos codes personnels; toutes les portes vous seront ouvertes automatiquement à votre passage, vous pourrez payer sans le moindre effort et sans craindre les vols, les hôpitaux auront immédiatement votre dossier médical et les médecins pourront vous prolonger (pour un peu) votre vie, et ainsi de suite. Naturellement, sans puce vous ne pourrez pas faire la plus basique des opérations bancaires. Vous serez “OUT”, en dehors du monde.”

Bien entendu personne ne vous dira que la puce en question, sans que vous en aperceviez, vous dira comment et pour qui voter, quand faire l’amour, quand dormir, quand et quoi rêver. Les brevets de ces puces sont, hélas, déjà été délivrés, les circuits électroniques nécessaires prennent la place de 2,5 x 2,5 millimètres et contiennent les instructions nécessaires pour pouvoir effectuer des troubles de conscience humaine; en plus la puce, une fois introduite dans le corps humain, s’alimente de façon autonome. Parmi les organisations qui, en collusion avec les sauroides, veulent transformer la Terre en un immense jeu électronique, se trouvent impliquées, avec leur adeptes au plus haut niveau, plusieurs sociétés secrètes: du Groupe de Thulé à la Golden Dawn, de l’Ordre des Chevaliers du Temple au Club of Rome et aux Rose-Croix.

Ce sont ceux qui gèrent les banques, les sources d’énergie et un certain type de politique sociale et religieuse: en employant les services secrets et les forces militaires ils transformeront lentement l’homme de libre penseur en esclave imbécile.

Tout ce que nous communiquaient depuis des années de façon confuse certaines personnes qui faisaient des révélations était donc absolument vrai. En ce lieu nous ne pouvons pas approfondir l’argument, qui sera traité, à part, ultérieurement.

Encore une fois la collusion entre pouvoir religieux, politique et économique est en train de produire un cocktail mortel pour l’être humain, qui se retrouve non seulement à la merci des extraterrestres, mais aussi à celle de ses propre “seigneurs” corrompus, ceux qui prétendent la Globalisation à tout prix pour pouvoir continuer a vivre et commander de façon privilégiée, comme dans le vieux film de science-fiction titré Zardoz.

PREVISIONS POUR L’AVENIR

Dans le cadre de ce scénario ahurissant il faut préciser que la deuxième phase de notre enquête, qui a duré bien quinze ans, se termine ici. Maintenant nous entamons la troisième phase, qui concerne la mesure, pour les sujets humains, de certains paramètres qui nous diront, espérons en temps réel, si ils ont été enlevés ou pas. Parallèlement nous étudions une méthode d’ autodéfense des abduction qui, pour être honnête, donne déjà les premiers, modestes, résultats positifs.

Laissons en pouvoir de ceux qui lisent leur propre futur, car le lecteur doit savoir que ce n’est pas notre intention de paraître plus ou moins crédibles, mais dénoncer certains faits sur lesquels nous avons travaillé pendant un temps assez long. Nous sommes parfaitement conscients du fait que parfois on considère comme vraie une chose qui est croyable et fausse une chose incroyable, et qu’entre crédibilité et vérité il n’y a aucune relation. Si le lecteur décidera de ne pas croire à un seul mot de ce qu’il a lu, nous ne nous sentirons nullement offensés; ce travail prétend uniquement être une modeste contribution pour la recherche sur les phénomènes d’Interférence Extraterrestre, je dirais presque dans la tentative désespérée de sauver ce qui peut être sauvé! Si jamais, comme nous craignons, nous aurions eu raison, les groupes ufologiques italiens et mondiaux, avec toutes les associations qui s’intéressent de problèmes similaires, n’auraient plus raison d’exister: bien d’autres institutions nouvelles devraient se charger de la gestion de phénoménologies si complexes et dangereuses.

Quant aux méthodes pour contrer les abductions et s’en débarrasser, Malanga présente une étude qu’il a effectuée sur des années et qui selon lui donne déjà des résultats. La transcription se trouve en partie dans le document PDF ALIEN CICATRIX 2. Un fichier important que que vous trouverez sous le lien fourni en fin d’article.

Les traductions proposées sont parfois de bonne qualité, parfois nettement moins bonnes, d’un document à l’autre. Mais il semble que l’essentiel soit compréhensible, c’est le plus important.

N’ayant pas encore pris connaissance de l’ensemble de son matériel, je ne poursuivrai éventuellement les commentaires sur ces recherches, qu’après un examen plus approfondi des données scientifiques qui illustrent certains textes, ainsi qu’après une étude encore plus approfondie des méthodes de libération proposées. Rien n’est à négliger dans ce domaine.

Le sujet dans son ensemble reste chaud, bien malheureusement, mais nous pouvons nous réjouir de constater que la recherche, bien que toujours marginale même parmi les marginaux, commence à dévoiler ce que seuls certains ‘shamans’ dénonçaient jusqu’ici. Qu’un tel niveau de connaissance puisse être mis à jour par un chercheur de formation scientifique est la preuve que ces données ne sont pas si inaccessibles qu’elles en ont l’air. Comme nous le constatons ici, l’hypnose, voire des techniques de PNL à elles seules peuvent démasquer des intrusions et manipulations, à condition de les mener intelligemment, ce qui peut mener à des conclusions extrêmement pointues comme celles qui sont décrites par Malanga. Nous n’en sommes pas encore à démontrer l’existence de la Matrice en tant que structure d’emprisonnement des âmes, mais nous semblons bien nous diriger fermenent dans cette voie, grâce à la bonne volonté et à la détermination des personnes motivées par les questions les plus essentielles portant sur les mystères de l’existence humaine.

Source :
http://zorgonaute.wordpress.com/2010/01/19/corrado-malanga-scenario-abductions/
http://zorgonaute.wordpress.com/2010/01/22/corrado-malanga-se-liberer-en-4-etapes/


2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site