Une Pyramide dans le Dakota

Au nord de la ville de Nekoma, dans le Dakota du Nord, on trouve un bâtiment militaire abandonné en forme de pyramide; inhabité depuis que l’armée américaine l’a quitté dans les années 1970s.

Quand il était opérationnel, le complexe Stanley R. Mickelsen abritait surtout une antenne réseau à commande de phase sur chacune des quatre faces de la pyramide – lui permettant de détecter l’arrivée de missiles ennemis à 360 km de là.

Dans l’hypothèse d’une attaque par missile intercontinental, le site pouvait répondre avec l’un de ses 30 missiles nucléaires Spartan ou ses 16 missiles Sprint, assurant sa propre protection, celle de la cinquantaine d’habitants de Nekoma et celle de la base de l’Air-Force Grand Forks située 100 km au sud-est

Le 2 octobre 1975 – le lendemain du jour où le site était enfin opérationnel – le Congrès vota l’arrêt du programme, et au bout d’un an le bâtiment avait été vidé et les missiles retirés.

Les photos historiques de Google Earth laissent penser que l’endroit a été plus tard ré-investi secrètement par les forces armées ! (Les liens nécessitent le Plugin Google Earth).

En 2006, l’un des lacs de refroidissement a été rempli…

… mais un autre bassin a été creusé entre 1990 et 1997.

        

Plus d’informations en anglais sur ce site non-officiel, et une vidéo informative sur Youtube


1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×