La terre creuse ( p.2 )

 

Photographie ci-dessous prise au-dessus du pôle nord de la Terre, mission STS75, 1996

  Source: http://www.antonparks.com/myst4.html 

Série de photographies du pôle Nord ci-dessous, provenant du satellite ATS 3 (1973)

http://www.antonparks.com/myst4.html

L'Antarctique ci-dessous vue de face selon les clichés établis par le satellite ERS en 1992.

La banquise de Ross est inexistante et une monumentale dépression perfore le continent blanc. 
 
 Le radar digital elevation model (DEM) se termine à 81.5 degrés de latitude sud. Au-delà se trouve sans doute la véritable ouverture.
  

=====

Toutes les images qui sont radio-télégraphiées sur Terre par les Satellites - Metéo , passent d'abord par l'ordinateur qui lui sélectionne, corrige tout ce qui n'est pas en accord avec la doctrine "officielle ".

    Seulement après cela, les images seront redirigées dans l'espace puis à nouveau rediffusées, et retélégraphiées par un autre Satellite .
    Ce n'est qu'à partir de cet instant que le public peut compulser les images- météo trafiquées qui lui sont proposées . .
  

=====

La vision des aurores boréales, c’est la lumière du "solieil" interne de la Terre en fait.
Sources: 
http://dailynews.yahoo.com/h/p/nm/20011030/ts/imdf30102001110333a.html
=====

Photo du pôle sud

Source:

http://perso.orange.fr/artivision/docs/imagepolesud.html

Cette image aurait été prise par "L'Environnement Research-Institut Michigan".

 On y distingue non seulement l'ouverture polaire, mais aussi les nuages tourbillonnant autour de l'ouverture, et surtout, à travers celle-ci, l'éclat avenglant du soleil intérieur de la planète Terre.

La Vraie Vérité !

 La Terre prise par le satellite ATS III.
Novembre 1967
.

Concavité plongeante, en forme de tourbillon
juste au milieu en haut de cette photo ci-dessous

Source:
 Grâce à ses relations au Goddard - Space - Flight - Centre américain de la station de contrôle d ' ATS HI - Satellites - jadis - il pouvait se procurer une deuxiéme photo . Cette photo démontrent avec des prises de vues latérales, où "apparement" devrait se trouver le Pôle, qu'il s'y trouve une cavité, correspondant à enfoncement dans le globe terrestre .

    Un chercheur interne de la NASA trouva pour Lamprecht, aprés des semaines de recherches intensives , qu'il existait encore bien d'autres photos, et des prises de vue, qui laissent présumer que leur origine provient du Satellite : ATS HI , et qu'elles sont gardées, et mises au secret par le Dr. Locke - Stuart.
Richard Hoagland, Auteur du bestseller " Die Mars - Connection " croit savoir la cause de tout cela . Dans un interview qui était diffusée dans le " Art Bell Show " en Juin 1997 il dit que les photos - images sont censurées avant qu'elles ne deviennent accessibles au public . Toutes les images qui sont radio-télégraphiées sur terre par les Satellites - Metéo , passent dabord par l'ordinateur qui lui sélectionne, corrige tout ce qui n'est pas en accord avec la doctrine "officielle ".

    Seulement aprés cela, les images seront redirigées dans l'espace puis à nouveau rediffusées, et retélégraphiées par un autre Satellite .

    Ce n'est qu'à partir de cet instant que le public peut compulser les images- météo trafiquées qui lui sont proposées . .
Ce n'est qu'àCDIV>Kasim Mujanovic
Samir Husic
Senad Muratovic
Dzevad Sabic
Asim  Catic
Mirsad Dizdarevic
Esad Kostic
Salih Miljkovic

Il ne fait aucun doute que si l’on annonçait un vol passant directement au dessus du pôle, il attirerait un grand nombre de passagers désireux d’éprouver une sensation nouvelle. Or chose bizarre, aucune ligne aérienne n’a jamais offert un tel vol. tous les itinéraires passent à côté de ce point stratégique. Pourquoi ? Ne serait-ce pas parce que, si le pôle avait été franchi l’avion, au lieu d’aborder l’autre côté du globe, s’enfoncerait dans cette terre au-delà du pole " le Centre du Grand Inconnu " dont parlait Byrd ? 

En effet si le pilote grâce à ses appareils actuellement perfectionnés essaie de maintenir l’avion à la même altitude, il suivra la courbure interne de la dépression polaire et plongera dans le creux intérieur de la Terre.

  SOURCE:

Lieu probable de l'ouverture de la Terre au pôle sud

 

 

Source:
 Le royaume qui existe à l'intérieur de la Terre s'appelle Agartha. Sa ville principale est Shamballa.

Il existe plusieurs tunnels d'entrée vers ce royaume, aux USA, au Brésil, en Italie, et aussi en Egype.

 

Imaginez Shamballa comme les Nations Unies de plus de 100 cités souterraines qui forment le réseau d'Agartha. Il s'agit en fait du "siège du gouvernement" pour le monde intérieur. Shamballa est un continent intérieur, ses colonies satellites sont de plus petits écosystèmes fermés, situés juste sous la croûte terrestre ou cachés discrètement dans les montagnes. Le royaume intérieur est composé d'êtres spirituellement élevés à un point que nous ne saurions l'imaginer (Atlantes, Lémuriens, mais aussi d'autres races...).

Pourquoi ces êtres ont-ils choisi de vivre sous terre ? Du fait des importants changements géologiques de la Terre qui ont balayé sa surface au cours des 100.000 dernières années, la guerre interminable entre Atlantes et Lémuriens et la puissance de leur armement qui les a détruit toutes les deux (le Sahara, le Désert de Gobi, l'arrière pays australien et les déserts américains sont quelques exemples de cette dévastation), ces cités souterraines ont été créées comme refuge pour les êtres et comme archives pour les textes, les enseignements et les technologies sacrés des anciennes cultures.

 

Pourquoi sont-ils demeurés sous terre tout ce temps ? En partie parce que les Agarthiens ont appris la futilité de la guerre et de la violence et qu'ils attendent patiemment de notre part que nous en arrivions à la même conclusion. Ils sont des gens si gentils que même nos pensées jugeantes leur sont physiquement nuisibles. Le secret a été leur protection. Jusqu'à maintenant, la vérité sur leur existence était masquée par l'Esprit. Quand pourrons-nous les visiter ? Nos entrées vers les cités souterraines dépendent de la pureté de nos intentions et de notre capacité de penser positivement. Un chaleureux accueil des deux mondes est idéal et doit être exprimé par plus que simplement une partie de la communauté. Couramment, quelques centaines de braves des régions souterraines travaillent à la surface. Afin de se confondre avec les masses, ils ont subi un changement cellulaire temporaire de sorte qu'ils n'émergent pas du reste des gens. Ils peuvent être reconnus par leur nature gentille et sensible et par un accent quelque peu mystérieux.

 

Le mystérieux royaume souterrain, selon l'écrivain Ossendowski, qui s'étend sous la chaîne de l'Himalaya, non loin de Chigatzé, se situerait maintenant en Amérique du Sud si l'on en croit les traditions.

C'est peut être cet Agartha américain qu'un pilote vénézuélien, Harry Gibson, a vu durant un vol de routine, en 1964, au fond de deux cratères de la jungle, quelque part entre la sierre Maigualida et le fleuve Orénoque. Ces cratères sont situés non loin des sources des Rio Caura et Ventuari, c'est-à-dire près du Cerro Pava (1641 mètres) et du Pic Masiati (1495 mètres), à l'entrée de la sierra Pacaraima, qui constituent une pointe avancée du Sertao brésilien.

En janvier 1974, une première équipe de trois membres descendit dans un des cratères, profond de 300 mètres pour un diamètre de 400 mètres environ. Ils récoltèrent un abondant matériel en plantes et animaux vivants d'espèces inconnues ou éteintes depuis l'ère secondaire. Un souterrain long de 1500 mètres relie les deux cratères et, selon des rumeurs à vrai dire non contrôlées, servirait encore actuellement car on y aurait relevé des traces de passage récent.

Cela a donné naissance à des enquêtes privées auprès des autochtones des montagnes environnantes dont les noms indigènes sont Jaua-Jidi et Sari-Inama-Jidi. On apprit alors les fantastiques légendes qui s'attachent au mystère des deux cratères. La région de Jaua-Jidi est une forêt de grande densité, quasi impénétrable et à peu près inhabitée. Il a été très difficile aux enquêteurs vénézuéliens d'entrer en relation avec les hommes vivants à l'état sauvage de cette zone qui est en fait le prolongement de la forêt brésilienne. Ils fuient les blancs, parlent une langue inconnue et ne comprennent pas l'espagnol. Toutefois, des métis de la cité d'Esméralda, sur l'Orénoque, ont pu les approcher et c'est d'eux que l'on tient les renseignements qui furent colportés dans tout le Vénézuela.

"Plusieurs fois, des hommes étranges et étrangement habillés ont été vus dans la forêt de Jaua-Jidi. Ils ne semblent pas vouloir approcher les Indiens et ne s'aventurent qu'à petite distance des cratères. Leur peau est couleur d'ivoire jauni ; ils ont de grands yeux comme ceux des jaguars et des cheveux longs de différentes couleurs. Ils paraissent craintifs et fuient dès qu'ils entendent un bruit insolite. On pense qu'ils habitent un pays qui s'étend au fond des cratères et dans d'immenses salles souterraines. Des entrées secrètes et inconnues s'ouvrent sur la forêt". 

Les civilisations souterraines sont liées avec "la théorie de la terre creuse". Il y a censément des races qui existent dans les villes souterraines de la planète. Très souvent, ces habitants du monde souterrain sont technologiquement plus avancés que nous à la surface. Certains croient que les Ovnis ne sont pas issus d'autres planètes, mais sont fabriqués par les êtres étranges provenant de l'intérieur de la terre.

Vers la fin du 17ème siècle, l'astronome britannique Edmund Halley a proposé que la terre se compose de quatre sphères concentriques et a également suggéré que l'intérieur de la terre ait été peuplé et éclairé par une atmosphère lumineuse. Il a pensé que les aurores boréales, ou les lumières nordiques, ont été provoquées par l'évasion de gaz par une croûte mince aux pôles.

Au 19ème siècle, un vétéran excentrique de la guerre de 1812, John Symmes, a promu l'idée des sphères concentriques intérieures tellement larges que l'ouverture alléguée au monde intérieur a été appelée "trou de Symmes".

Jules Verne a écrit le voyage au centre de la terre en 1864 et Edgar Burroughs (1875-1950), le créateur des aventures de Tarzan, a également écrit des romans sur la terre creuse. Les légendes mettent souvent à feu l'imagination des auteurs de fiction et la fiction met souvent à feu l'imagination du pseudo-scientiste.

En 1869, Cyrus Reed Teed, un herboriste et un alchimiste auto-proclamé, a eu une vision d'une femme qui lui a dit que nous vivons sur l'intérieur de la terre creuse. Pendant presque quarante années, Teed a propagé son idée en brochures et discours. Il a même fondé un culte appelé le Koreshan (Koresh est l'équivalent hébreu de Cyrus).

En 1906, William Reed a publié "Le fantôme des Pôles" dans lequel il a affirmé que personne n'avait trouvé les pôles nord ou sud parce qu'ils n'existent pas. Au lieu de cela, les pôles sont des entrées de la terre creuse.

En 1913, le maréchal B. Gardner a publié le voyage à l'intérieur de la terre dans lequel il a rejeté la notion des sphères concentriques mais a juré qu’à l'intérieur de la terre creuse existait un soleil de 600 miles de diamètre. Gardner, aussi, a affirmé qu'il y avait des trous énormes de mille miles de large aux pôles.

  Information de première

Sachez que OVNI007 a voulu aller  à Thélos il y a quelques années, mais il n'a pu y accéder car pour y rentrer, il faut faire partie de la 6ème dimension, ceci pour éviter les intrusions maléfiques...

 =====

 La nouvelle Lémurie  

Il y a des millions d'années, la vie naquit sur notre planète. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celle-ci perdurèrent des millions d'années encore, certaines pendant plus longtemps que d'autres.

II y a environ 4 500 000 ans av. J.-C., l'archange Michael et son entourage escortèrent jusqu'à notre planète les premières âmes destinées à former la race Lémurienne, avec la bénédiction du Dieu père/Mère.

En ce temps-là, partout sur terre fleurissaient la perfection, l'abondance et la beauté à un degré tel que l'on peut difficilement l'imaginer aujourd'hui.

Les Lémuriens appartenaient alors à une vibration de la cinquième dimension. Ils étaient doués de la faculté d'abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l'expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient.

Graduellement, il y a eu une dégradation de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d'abord déchu jusqu'à la quatrième dimension et s'est par la suite dégradé complètement jusqu'à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd'hui. Le phénomène se produisit sur une période de 1 000 000 ans.

Les territoires formant la Lémurie, aussi dite « Mu » comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique. ainsi qu’Hawaï, île de Pâques, les îles Fiji, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l'Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s'étendait jusqu'à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada.

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l'Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions.

Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils adressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d'obtenir l'autorisation d'ériger une ville sous le Mont-Shasta dans le but d'y préserver leur culture et leurs annales.

Le Mont-Shasta est le plus haut sommet volcanique aux États-Unis. Il est situé au nord de la Californie près de la frontière de l'Oregon.

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur fallut prouver qu'ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l'agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu'ils étaient désormais un peuple pacifique.

Lorsqu'on leur accorda la permission d'ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du Mont-Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l'on nomme TELOS, qui signifie, communication avec l'Esprit.

À l'origine cette ville fut édifiée pour contenir un maximum, de 200 000 habitants. La conflagration thermonucléaire qui a anéanti le continent Mu et 300 millions d’habitants, survint plus tôt que prévu, et c'est pourquoi, seulement 25 000 personnes l'atteignirent à temps et furent sauvées.

II y a plus de 12 000 ans, sans avertissement, le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s'enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n'eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Plusieurs membres de l'ordre religieux, conscients du cataclysme à venir, se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant.

Auld Lang Syne, reçu par l'intermédiaire des Irlandais, fut le dernier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie. Ce n'est qu'un au revoir, mes frères...

À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler, des fragments de sa masse terrestre se mirent à se détacher, et ce, jusqu'au stade ultime lorsque ce continent fut lui-même submergé.

En raison de la perte de deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires, les cités de la planète qui n'ont pas sombré furent pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre au d'immenses raz-de-marée qui avançaient jusqu'à 1 600 kilomètres (environ l'équivalent de la moitié des États-Unis) à l'intérieur des terres. La terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.

Les survivants connurent des conditions de vie impitoyables.

À l'origine, les humains sur terre mesuraient environ quatre mètres. Au moment de l'anéantissement de la Lémurie, ses habitants ne mesuraient plus que 2,50 m ; de nos jours encore, ils gardent cette taille. Puis, la grandeur des habitants) de cette planète diminua encore, puisque la plupart d'entre nous ici ont moins de deux mètres. À mesure que notre civilisation évoluera, nous dépasserons de nouveau cette dimension. Même à l'heure actuelle, les gens sur terre grandissent beaucoup plus qu'il y a même un siècle.

Un jour nouveau, un monde tout neuf s'apprête à naître. Nous avons assimilé nos leçons d'amour, et la Nouvelle Lémurie, le paradis perdu, est sur le point d'éclore.

La période de séparation est terminée. La population Telosienne, se relie spirituellement avec un nombre croissant d'entre nous chaque jour. Cette ouverture, que nous allons co-créer, hâtera le moment de leur émergence parmi nous.

Bientôt, nos deux peuples se rencontreront de nouveau, face à face, en d'heureuses retrouvailles remplies d'amour et de lumière. Une fois de plus, nous collaborerons main dans la main et cœur à cœur en vue d'instaurer le plus magnifique, le plus magique des âges d'or, une ère immuable où prévaudront l'illumination, la sagesse, la paix et l'opulence ; en cette ère, les communautés vivront d'amour comme jamais auparavant, affranchies de l'interférence des forces négatives qui ont envahi cette planète depuis si longtemps. Tous seront unifiés par l'affection et l'unité.

Nous devons dire merci à notre Terre-Mère d'avoir enduré nos nombreuses expériences avec tous les dommages que nous lui avons infligés.

TELOS est une des 120 cités de lumières souterraines dont 4 sont habitées par les Lémuriens et quelques-unes par les Atlantes. Les cités situées dans la croûte terrestre sont reliées par des tunnels.

La population de TELOS se chiffre à environ un million et demi d'habitants, qui ont évolués à la vibration de la cinquième dimension.

La ville comporte cinq niveaux répartis sur plusieurs kilomètres carrés. Leurs jardins hydroponiques s'étendent sur sept acres seulement et produisent les fruits et légumes nécessaires pour leur besoin. Les animaux qui occupent le cinquième niveau sont tous végétariens. Le lion et l'agneau se côtoient et dorment ensemble, en toute confiance.

Quand les Telosiens émergeront parmi nous, ils apporteront leur technologie apte à purifier nos océans et à nettoyer la pollution de l’air. Tout n'est pas perdu. La Terre sera sauvée : elle sera de nouveau favorable à la vie. Nous serons alors dans un état de conscience de beaucoup supérieur et dans une dimension lumineuse plus avancée 

POUR LIRE L'ARTICLE ENREGISTER LIMAGE SUR VOTRE DISQUE DUR PUIS ZOOMER

SUITE A LA : ( P.3 )


precedente :LA TERRE CREUSE ( p.1 ) - suivant : LA TERRE CREUSE ( p.3

 


 

7 votes. Moyenne 3.43 sur 5.

Commentaires (1)

1. adzo 06/08/2012

La "vraie vérité" sur les illustrations de cet article n'est pas sur votre site internet mais sur celui-ci :
http://lumieredureel.forumgratuit.org/t2-le-mythe-des-ouvertures-polaires#2

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site